Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de publicité et d'analyse.

Robin des Bois

Robin des Bois est un héros légendaire du Moyen Âge connu des Anglais grâce à la tradition orale, puis à des allusions figurant dans des œuvres à partir du XIVe siècle. Son nom anglais Robin Hood, signifie littéralement « Robin la Capuche », et non pas « Robin des Bois », comme la similitude phonétique de « hood » avec « wood » l'a souvent laissé penser.

Selon la légende, telle qu'elle est perçue aujourd'hui, Robin des Bois était un hors-la-loi au grand cœur qui vivait caché dans la forêt de Sherwood et de Barnsdale. Habile braconnier, mais aussi défenseur des pauvres et des opprimés, il détroussait les privilégiés (nobles, fonctionnaires - par exemple, le Shérif de Nottingham et surtout le prince Jean Sans Terre) qui utilisaient la force publique pour accaparer illégitimement les richesses produites par les citoyens. Avec ses compagnons, il redistribuait ensuite le butin aux victimes.

Histoire et légende
La première mention manuscrite de Robin des Bois se trouve dans Pierre le Laboureur (Piers Plowman) de William Langland (1377), où Sloth, un prêtre paresseux, déclare : « Je connais des rimes de Robin des Bois. » Trois ans plus tard, le chroniqueur écossais John Fordun écrit que le personnage de Robin des Bois dans les ballades « plait mieux que tous les autres. »

De nombreuses versions imprimées de ces ballades apparaissent au début du XVIe siècle au moment où l'imprimerie en Angleterre connaît ses premiers essors. Robin y est qualifié de gentleman, ce qui à cette époque signifie un commerçant ou un fermier indépendant. Ce n'est qu'à la fin du siècle qu'il acquiert un titre de noblesse et prend le nom de « Robin de Loxley », ou encore de « Robert Fitz Ooth, comte de Huntington ».

Son association romantique avec Marianne (ou « Marion », parfois appelée « Mathilde ») date de cette période tardive. Le nom de « Marion » provient d'une pastourelle lyrique du poète français Adam de la Halle, le Jeu de Robin et Marion (vers 1283). À part les noms, rien cependant ne permet d'établir une correspondance entre les deux personnages.

À la fin du XVIe siècle, l'histoire de Robin des Bois recule dans le temps pour se situer vers les années 1190 au moment où le roi Richard Cœur de Lion part pour la troisième croisade. Au XVIIe siècle, Robin des Bois figure dans The Sad Shepherd (Le Triste Berger, 1641) de Ben Jonson. Puis, au XIXe siècle, Robin des Bois devient un des héros du roman Ivanhoe (1819) de Walter Scott. L'idée que Robin est un rebelle saxon combattant les seigneurs normands date de cette époque.

Autour du personnage de Robin, de nombreuses incohérences se sont introduites au fil du temps. Il est dit que Robin le Seigneur de Loxley (chef lieu du comté de Hallamshire) fut dépossédé de ses terres par le Shérif de Nottingham et déclaré hors-la-loi. Le shérif apparaît en effet dans les premières ballades, où Robin finit par le décapiter, mais il n'y est pas question de ses terres. Ses autres ennemis sont un chasseur de primes du nom de Guy de Gisbourne, ainsi que de riches abbés, lesquels sont également tués par Robin. Mais si les anciennes ballades font mention d'un prêt accordé par Robin à un chevalier malchanceux, elles ne disent rien d'une redistribution des rapines aux pauvres. Il est dit encore que Robin réside dans la verte forêt de Sherwood, dans le comté de Nottingham, alors que les ballades le font évoluer à Barnsdale, dans le comté de York, soit à près de 80 kilomètres au nord.

Du Moyen Âge à nos jours, chansons et ballades, pièces de théâtre et comédies musicales, films et séries de télévision ont façonné un mythe en résonance avec leur époque, soumis au passage à de nombreuses manipulations idéologiques, comme le montrent par exemple le personnage de Marianne, qui joue tantôt le rôle d'une guerrière, tantôt celui d'une jeune fille passive, ou celui de Robin des bois lui-même, présenté tantôt comme un vulgaire bandit, tantôt comme un résistant qui combat pour une juste cause.

Compagnons de Robin des Bois
Frère Tuck, un moine. (Friar Tuck)
Petit Jean, un des plus célèbres compagnons de Robin. (Little John)
Will Scarlett, le neveu de Robin.


Chronologie
Vers 1283 : Première mention de Marion. Adam de la Halle : Jeu de Robin et Marion.
Vers 1377 : Première mention de Robin (Robyn hood). Willliam Langford : Piers Plowman.
Vers 1450 : Premières ballades et premières pièces connues.
Vers 1495 : L'imprimeur Wynken De Worde publie A Gest of Robyn Hode, chanson de geste composée d'après plusieurs ballades anciennes.
1795 : Première compilation importante de ballades anciennes. Joseph Ritson : Robin Hood: A Collection of all the Ancient Poems, Songs and Ballads, now extant, relative to that celebrated Outlaw.
1819 : Premier grand roman historique. Walter Scott : Ivanhoe.
1838 : Premier grand feuilleton journalistique. Pierce Egan the Younger : Robin Hood and Little John: or, The Merry Men of Sherwood Forest. Alexandre Dumas en tirera la matière de deux romans : Le Prince des voleurs (1872) et Robin Hood le Proscrit (1873).
1883 : Premier grand classique de la littérature enfantine. Howard Pyle : The Merry Adventures of Robin Hood of Great Renown in Nottinghamshire.
1891 : Première opérette à succès aux États-Unis. Reginald DeKoven (musique) et Harry B. Smith (livret) : Robin Hood.
1908 : Premier film. Film muet britannique réalisé par Percy Stow : Robin Hood and His Merry Men.
1936 : Première bande dessinée. Parue au Canada dans The Toronto Telegram. Ted McCall (scénario) et Charles Snelgrove (dessins) : Robin Hood and Company.


Films et séries télévisées
Parmi les très nombreuses interprétations du mythe de Robin, voici quelques œuvres qui ont connu une diffusion en français :


Howard Hill et Errol Flynn sur le tournage de Robin des Bois



1922 : Robin Hood, réalisé par Allan Dwan, avec Douglas Fairbanks.
1938 : Les Aventures de Robin des Bois, avec Errol Flynn et Olivia de Havilland.
1946 : Le Fils de Robin des Bois, de Henry Levin.
1958 : Robin Hood Daffy, dessin animé de Chuck Jones.
1973 : Walt Disney Pictures produit sa célèbre version animalière de Robin des Bois en long métrage animé.
1976 : La Rose et la flèche, où Sean Connery et Audrey Hepburn jouent les rôles de Robin et Marianne à la fin de leur vie.
1981 : Bandits, bandits, écrit et réalisé par Terry Gilliam, avec John Cleese, Sean Connery et Shelley Duvall.
1990 : Les Aventures de Robin des Bois Robin Hood no daibôken est un animé developpé par le studio japonais Tatsunoko Productions.
1991 : Robin des bois : prince des voleurs, avec Kevin Costner, Alan Rickman et Morgan Freeman.
1991 : Robin des Bois, téléfilm de John Irvin, avec Patrick Bergin et Uma Thurman.
1993 : Sacré Robin des Bois: La parodie de Mel Brooks.
1997 - 1999 : Les Nouvelles Aventures de Robin des bois, avec Matthew Porretta, Anna Galvin.
2001 : Robin des Bois et sa bande font une apparition comme sauveteurs importuns dans la version filmée du Shrek de William Steig. Ils ont des accents français et sont battus par l'héroïne.
2001 : La Princesse des Voleurs de Peter Hewitt avec Stuart Wilson et Keira Knightley.
2006 : Robin Hood (2006), série télévisée britannique, avec Jonas Armstrong, Lucy Griffiths.
2010 : Robin Hood de Ridley Scott, avec Russell Crowe.